Langue

Devise

Découvrez nos villas

De l'électricité grâce aux cannes à sucre de l'île Maurice !

Rédigé le : 26 Septembre 2019
Par : Emma Di Gesaro
De l'électricité grâce aux cannes à sucre de l'île Maurice !

Les voyages sont l’occasion de découvrir la culture d’un pays et son évolution à travers le temps. Aujourd’hui, nous embarquons pour l’île Maurice qui en plus d’être une ravissante île à la culture richissime, est une île d’ambition qui effectue des progrès en terme d’énergies renouvelables. 
A Maurice, 90% des surfaces cultivées sont dominées par les champs de cannes à sucre qui ont été le levier principal de l’activité économique de l’île durant des années. 
Aujourd’hui, l’île Maurice se détache peu à peu des énergies fossiles et effectue sa transition vers les énergies renouvelables grâce à la canne à sucre qui sert à la production d’électricité ! 

Comment ça marche ?

Comment ça marche ?

La récolte de la canne à sucre à lieu à la fin de l’automne. Au moment de la récolte, ce sont 
8.500 tonnes de cannes qui sont récoltées, puis broyées afin d’en extraire le jus qui servira à la production du sucre. Lors de son broyage, la canne à sucre produit un petit déchet fibreux appelé la “Bagasse” qui est à l’origine de la production de cette électricité presque naturelle. 
La bagasse est lavée, puis elle est chauffée pour en réduire le taux d'humidité. La bagasse est placée dans une chaudière à plus de 1 000°C. Cette chaudière est pourvue de tuyaux externes en acier qui contiennent de l’eau déminéralisée liquide, la chaleur provoque la vaporisation de l’eau et la pression de la vapeur entraîne la rotation d’un turbo alternateur muni de petites ailettes. Celui-ci met le rotor en mouvement, engendrant la production d’électricité.
Les rejets de CO2 produits par la combustion de la canne sont stockés puis redistribués pour la production de gaz carbonique destiné aux entreprises de boissons gazeuses et n’est pas rejeté dans l’air. 
L’électricité à la canne à sucre s’ajoute aux énergies renouvelables telles que l’énergie solaire, éolienne et hydro-électrique. 

Maurice, une île autonome

Maurice, une île autonome

Aujourd’hui, la production d’électricité du pays est assurée par 4 centrales où la combustion est issue uniquement de la bagasse (déchet produit par la canne à sucre) et non du charbon. Au total, ce sont 22% des énergies produites à Maurice qui sont renouvelables.
D’ici 2025, l’île à pour ambition de passer à 35% d’énergies renouvelables et a accueilli en Mai 2019 le premier forum régional des énergies renouvelables. 
Maurice voit encore plus loin et espère que d’ici les deux décennies à venir, l’île atteindra le niveau 0 d’utilisation de carbone. 

A l’heure actuelle, l’utilisation de la bagasse permet la production de 277 GWh d’électricité, soit la consommation de 91 000 habitants environ et permet d’éviter l’importation de 138 000 tonnes de charbon. 
Le processus semble quelque peu compliqué, cependant il est important de retenir la volonté de l’île Maurice à produire sa propre énergie renouvelable. Cette petite île d’à peine 2 000 km2 porte ses ambitions vers la préservation de l’environnement, et c’est ce qui la rend encore plus attachante. 

>>> Découvrez par vous-même la culture de l’île Maurice