Langue

Devise

Découvrez nos villas

Maurice into the wild : Le Parc national des gorges de la Rivière Noire

Rédigé le : 02 Juillet 2019

S’il y a bien une chose qui devrait vous faire déserter les plages de l’Ile Maurice, c’est bien entendu le Parc national des gorges de la Rivière Noire. Plongez au coeur de la nature mauricienne au contact de l’une des plus rares forêts du monde pour vivre une expérience sauvage et renouer avec votre instinct d’aventurier. 

Direction le sud-ouest de l’île, au sein d’un ancien territoire de chasse devenu parc national en 1994. Le Parc national des gorges de la Rivière Noire s’étend sur 6754 hectares, soit près de 3,5% de la superficie de l’Ile Maurice. Réputé pour ses cascades, ses panoramas et la richesse de son écosystème, le parc vous offre 60 kilomètres de sentiers naturels. Libre à vous de choisir ceux que vous emprunterez pour votre randonnée. Que vous soyez un marcheur infatigable ou que vous préfériez un parcours moins athlétique pour toute votre famille, il y a largement de quoi trouver l’itinéraire qu’il vous faut ! 

Les trésors de la nature mauricienne

Les trésors de la nature mauricienne

Le parc national des gorges de la Rivière Noire vous révélera une faune et une flore luxuriantes incomparables. Il faut dire que 311 espèces de plantes à fleurs indigènes et endémiques sont à découvrir tout au long de votre randonnée, au milieu desquelles cohabitent toutes sortes d’animaux. Mais pensez aussi à lever les yeux ! En effet, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir une des 9 espèces d’oiseaux qui n’existent que sur l’île. On peut citer par exemple la crécerelle de Maurice, le gros cateau vert et le pigeon rose qui comptent parmi les plus rares oiseaux du globe. Sachez que le parc abrite aussi des animaux insolites comme la fameuse Roussette noire : une grande chauve-souris frugivore, très présente dans le parc et qu’il n’est pas rare de voir voler en plein après-midi.

Ainsi, après avoir marché au milieu des camphriers, bois de natte et tambalacoques, vous pourrez vous délecter de vues panoramiques absolument stupéfiantes et admirer la richesse des reliefs. Certaines ascensions, bien que physiques, réservent aussi de belles surprises et vous amèneront à la découverte de cascades cachées et de magnifiques rivières. 

Evidemment, vous pourriez prendre le temps d’arpenter tous les recoins du parc sans vous lasser. Mais si vous manquez de temps et n’avez l’occasion de faire qu’un seul trek, nous vous conseillons d’opter pour le Macchabée Trail, le Macchabée Loop ou le Parakeet Trail. Le premier, long de 10 kilomètres est assez ardu et peut être parcouru en 4 heures d’une extrémité à l’autre. Le second est plus modéré, sur 8 kilomètres, et permet un aller-retour en 3 heures seulement. Enfin, le Parakeet Trail, tout aussi long que le précédent, reste néanmoins plus éprouvant.

Quelques indications avant de partir à l'aventure

Quelques indications avant de partir à l'aventure

Entre septembre et janvier, c’est le moment idéal pour visiter le parc puisque la nature se met à fleurir et se révèle à vos yeux. Vous disposerez alors des meilleures opportunités pour observer ce que la forêt a de plus beau à vous offrir.

On sait tous que l’esprit d’aventurier n’attend point le nombre des années… Toutefois, l’âge minimum requis pour cette expérience est de 10 ans. De plus, la randonnée est déconseillée aux femmes enceintes. On n’est jamais trop prudent !

Le parc est ouvert du lundi au vendredi de 7h00 à 17h00. En revanche, le samedi et le dimanche, l’ouverture ne se fait qu’à 9h00. Il est vivement conseillé de faire appel aux guides expérimentés qui n’attendent que vous au centre d’accueil : ils sauront vous faire gagner du temps grâce à leur expérience du terrain, ce qui vous permettra à la fois d’éviter les mauvaises surprises et de jouir pleinement de votre randonnée. 

A l’occasion, prévoyez des vêtements de rechange et les chaussures adéquates, ainsi que de quoi vous nourrir. Evidemment, n’oubliez pas de vous munir de vos bouteilles d’eau, de votre crème solaire et d’anti-moustique !

Un écosystème à préserver

Un écosystème à préserver

Le parc a pour vocation de protéger une grande partie des forêts tropicales de l’île. Dans le cadre de cette excursion, vous vous préparez à vivre une expérience de tourisme vert dans laquelle il est essentiel de respecter la nature, comme s’il s’agissait d’entrer dans un temple sacré. C’est pourquoi vous devrez veiller à respecter quelques consignes. 

Par exemple, les animaux domestiques sont interdits et si vous êtes fumeur, il faudra vous abstenir le temps de la randonnée. Vous pouvez camper mais il vous faudra avertir les autorités du parc au préalable. Vous devez également éviter de crier afin de ne pas déranger la vie sauvage. 

Enfin, nous ne saurions trop vous conseiller de rester groupés sur les sentiers balisés pour votre sécurité. 

N’oubliez pas qu’il s’agit d’un moment privilégié de communion avec la nature  comme il est de plus en plus rare d’en vivre de nos jours. Que vous soyez seul ou en famille, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de profiter d’un grand moment de nature et d’authenticité !